Charles-Aurélien Goulois

Interview de Cyrille Borne de cyrille-borne.com

article rédigé par Charles-Aurélien Goulois le 08 juillet 2010 - ajouter un commentaire
Google Buzz

Le blog de Cyrille Borne

Bonjour, peux-tu te présenter en quelques lignes ?
Je m’appelle Cyrille BORNE, j’ai 35 ans, marié deux enfants comme la série télé. Après avoir été développeur COBOL pendant trois ans dans le service informatique d’une grande Banque, je suis professeur de mathématiques et d’informatique depuis 7 ans dans un petit lycée agricole au fin fond du Cantal. Je gère de plus l’informatique au sens large du lycée, c’est ainsi qu’au milieu des vaches mes élèves travaillent sous Linux depuis trois ans.

Peux-tu nous en dire un peu plus sur ton blog ?
Ma présence sur le net date maintenant d’il y a dix ans, on peut dire que j’ai fait partie des premières personnes à donner des méthodes pour faire du DVD rip sous Windows. De cette période j’ai le souvenir d’avoir toujours écrit, beaucoup de documentations liées à la vidéo numérique notamment au point d’être cité, dans un livre, beaucoup d’âneries aussi. Parmi mes connaissances j’avais des Linuxiens, c’est eux qui à force de patience et de persévérance ont réussi à me faire basculer de façon définitive sous ce système d’exploitation. Il y a maintenant environ deux ans, j’ai décidé de passer au blog en affichant ma propre identité et par le fait j’ai radicalement changé mon style d’écriture. Quand on écrit sous son propre nom le poids des mots prend tout de suite une place différente. Cette volonté de basculer du pseudo au nom est triple, gagner en crédibilité par un style d’écriture plus propre, diffuser plus largement et avec plus de sérieux une certaine forme de culture du logiciel libre, enfin stabiliser la création de sites. J’ai eu de nombreux sites internet en 10 ans, je les ai tous fait disparaitre sur un coup de tête, avec un blog qui s’appelle cyrille-borne.com soit je continue soit je tire ma révérence définitive du net, difficile en effet de s’effacer soi-même. Les sujets traités n’ont pas réellement changé en dix ans, je fais la part belle à la vidéo numérique sous Linux où je suis actif sur plusieurs projets. De mes années de développeur j’ai en effet gardé un certain talent pour casser des logiciels juste en les utilisant, ce qui me permet de faire des remontées aux développeurs des logiciels que j’utilise. Entre quelques trolls bien sentis il m’arrive de traiter des sujets aussi variés que le cinéma, de bédés ou de sujets plus personnels.

Quelle importance ce blog a-t-il pris pour toi au fil du temps ?
Le blog pour moi est avant tout un carnet de notes public. L’exemple typique c’est lorsque je suis en train de faire une manipulation dont je ne me souviens plus sur Linux, je fais une recherche dans google sur le thème avec Cyrille à côté et je me dépanne moi-même. Partant du principe que j’y trouvais une utilité, je me suis dit que cela pourrait servir aux autres. Ce que le blog m’apporte principalement c’est l’outil d’écriture. En effet je suis obligé de faire un effort de synthèse, de réflexion, et de pédagogie quand j’écris, c’est donc finalement une formidable machine d’entretien intellectuel.
Plus jeune j’étais totalement cyberdépendant, je pense que je dois à l’ordinateur quelques années de ma scolarité. Plus tard c’est resté obsessionnel, j’angoissais si je n’écrivais pas tous les jours. En vieillissant, même si la passion est toujours aussi présente peut être plus, ce n’est pas la première place dans mon emploi du temps, la famille, les responsabilités, tout passe avant. Si je n’ai pas le temps d’écrire je n’écris pas, si je suis dans une phase jeux vidéos ou de documentation comme c’est le cas en ce moment, je publie peu, parfois par contre, je peux être boulimique et écrire d’énormes pavés pendant plusieurs jours jusqu’à être sevré, je suis un blogueur impulsif.

As-tu fait des rencontres grâce à ton blog ?
En 10 ans j’ai rencontré du monde en effet. Lors des formations pédagogiques que je suis amené à faire dans mon métier ou lorsque je me déplace, j’essaie de rencontrer physiquement des gens que je connais depuis de nombreuses années, j’ai aussi fait des affaires avec des amis virtuels qui travaillent dans le domaine de l’informatique. J’ai des contacts très réguliers comme je l’expliquais plus haut avec de nombreux développeurs, avec de très nombreux blogueurs aussi. Dire que les blogueurs Linuxiens sont une grande famille c’est un peu facile mais c’est vrai, je pense que nous nous connaissons quasiment tous, au moins de façon virtuelle, les échanges sont très nombreux et ce quelle que soit la distribution. En outre je ne me déplace pas et je ne me déplacerai pas dans les grands rassemblements Linuxiens malgré les propositions, d’une part je suis loin de tout (le Cantal), d’autre part j’aurais l’impression si je passais au réel de perdre encore plus de temps que je n’en perds déjà.

Est-ce que l’arrivée des réseaux sociaux a changé quelque chose pour ton blog ?
Comme je te l’ai expliqué (par mail ndr) je n’y comprends rien. Si dans mon domaine, la vidéo et Linux, je m’en sors plutôt pas mal, les réseaux sociaux c’est la catastrophe, un problème générationnel je suppose. J’ai un compte identi.ca que j’utilise  comme une messagerie instantanée tous les 6 mois, car je ne sais pas écrire en 140 caractères, j’ai fait une page fan facebook que j’ai refermée car je n’en faisais rien et je pense qu’il n’y a rien à en faire. On rajoutera de plus qu’il est difficile pour moi en tant que libriste de cautionner ce genre d’appareils qui emprisonnent les données, ou qui les utilisent, pas qu’en tant que libriste mais en tant qu’enseignant où j’essaye d’expliquer les enjeux de la vie privée sur internet.

Comment est-ce que tu développes la visibilité de ton blog aujourd’hui ?
Je ne fais rien pour développer la visibilité de mon blog, j’en suis incapable, je ne suis bon qu’à écrire, encore une fois je pense que c’est une question d’âge. Les gadgets, les mécanismes du web 2.0 qu’ont l’air de maîtriser certaines personnes je trouve cela fascinant. Quand je lis certaines études de blogueurs, je trouve ça formidable de voir les réflexions sur le comment gratter quatre personnes de plus et le monétiser, pour ma part j’ai retiré toutes les publicités de mon blog, seul compte le moment de bonheur où je prends mon clavier et me lance, pour un prof de maths je suis un bien mauvais calculateur qui ne surfera jamais sur la vague.

On ne peut pas commenter tes articles, pourquoi ce choix ?
Un jour dans une mailing list d’Ubuntu-fr, j’ai lu qu’il n’était pas difficile de ne pas être d’accord avec moi. Comme dans beaucoup de domaines on a tendance à idéaliser Linux et les logiciels libres, et moi quand ça ne marche pas je le dis. Je n’ai pas nécessairement l’habitude d’écrire dans le sens du vent ce qui a tendance à déplaire. Un jour en regardant les commentaires du blog j’ai fait le constat suivant. 90% de commentaires étaient des insultes ou soit des bravos, des trolls laissés par certains de mes camarades blogueurs (ils se reconnaitront). Le but de mon blog c’est avant tout l’apprentissage, le mien que je transmets pour celui des autres, seuls 10% des commentaires complétaient réellement l’information que je donnais. Alors en me trainant déjà l’image de quelqu’un de corrosif, j’ai préféré couper court à la haine de plus en plus omniprésente dans les commentaires. On a pensé que j’allais rouvrir rapidement, bien au contraire je suis pleinement satisfait de la situation. Les gens qui ont le désir de répondre le font par mail, et c’est un acte que j’apprécie particulièrement car il n’y a pas les feux de la rampe, les caméras qui faussent totalement les réactions des gens. Personne n’a pris la peine de m’insulter ou de me complimenter par mail, je n’ai que des gens qui écrivent dans le calme et qui veulent réellement échanger plutôt que de montrer qu’ils sont les champions du monde de la joute. A noter pour la petite histoire que les statistiques sont en hausse depuis la fermeture des commentaires.

En tant que linuxien, c’est quoi ta distribution préférée ?
Je n’aime pas le terme « préférée ». Aujourd’hui je suis un fervent utilisateur d’Ubuntu car c’est tout simplement la distribution que j’utilise à domicile comme au lycée, c’est aussi la distribution que j’installe à des gens dans mon entourage, c’est la distribution qui malgré ses imperfections est actuellement la plus simple à mettre en oeuvre. En outre pour mon serveur personnel j’utilise debian, car lorsque je vois les nombreux problèmes que je suis amené à rencontrer dans les développements logiciels de mes collègues qui ne sont liés qu’à Ubuntu ou les problèmes que rencontrent les utilisateurs pour le Wifi dans Lucid Lynx qui vient de sortir, je n’ai pas confiance en la distribution pour ce type d’utilisation. Mais ce n’est pas tout. J’ai donné un coup de mains aux gens de Frugalware pour trouver des bugs dans l’installateur graphique, je fais des articles sur Asri distrubution une distribution pédagogique basée sur toutou linux, ou Slitaz la distribution ultra légère, je côtoie des gens sous Archlinux, Mandriva, Opensuse, Fedora et j’en passe, pour moi la distribution n’a pas d’importance, ce qui compte ce sont les utilisateurs qu’il y a derrière. Et c’est certainement l’un des problèmes majeurs qu’on rencontre, on a parfois l’impression d’assister à des rencontres OM / PSG lorsqu’il s’agit de défendre sa distribution.

Quels sont les 3 blogs que tu lis et/ou apprécie le plus aujourd’hui ?
Comme je l’ai écrit, je connais de très nombreux blogueurs, n’en citer trois c’est me fâcher avec au moins 50 de mes confrères, j’espère qu’ils me pardonneront mes choix.

  • le planet-libre http://planet-libre.org/ site de référence et de rassemblement de tous les blogueurs libres de France. Un incontournable auquel j’ai largement participé.
  • road2mayotte http://www.road2mayotte.org/blog/ le blog de Christophe Gallaire. Christophe est un professeur de Français qui vit au bout du monde et qui depuis plus d’un an fait des billets qui me sont totalement dédiés pour dénoncer mon incompétence, mon manque de librisme. Suffisamment rare que quelqu’un vous traite de tous les noms dans de très longs billets mais quand c’est bien fait c’est exceptionnel. Christophe fait partie des radicaux dans le domaine du libre. Si l’on n’essaie pas de saisir le message et qu’on s’arrête aux paroles souvent abruptes de l’individu on rate quand même l’essentiel, à savoir une vigilance permanente quant à la liberté logicielle.
  • Frédéric Béziès http://frederic.bezies.free.fr/blog/ avec qui je partage le franc parler et à qui je devais bien cet égard puisqu’il me cite dans son interview dont j’étais jaloux ! Frédéric toujours haut en couleur, et qui finalement poursuit là où je me suis arrêté, les querelles avec le reste du monde, on pourrait à ce niveau là, le taxer de masochisme.

Cyrille Borne (et ses enfants) en vrai

Retrouvez Cyrille Borne sur :

Son blog : http://www.cyrille-borne.com/
Identi.ca : http://identi.ca/cborne/

 
 

laisser un commentaire sur cet article